Étiquettes

, , , , ,

Beaton 2

« Mrs Agatha Raisin était assise à son bureau désormais vide de South Molton Street, dans le quartier de Mayfair, à Londres. De la réception lui parvenait le bourdonnement des conversations et le tintement des verres du personnel qui s’apprêtait à lui faire ses adieux. Car Agatha prenait une retraite anticipée. Elle avait bâti son agence de relations publiques au prix de longues années de dur labeur, laissant loin derrière elle la petite fille d’ouvriers de Birmingham qu’elle était autrefois. Elle avait survécu à un mariage malheureux dont elle était sortie meurtrie, certes, mais aussi déterminée à réussir dans la vie. Les efforts qu’elle avait déployés dans son travail tendaient tous à la réalisation d’un rêve : un cottage dans les Costwolds. »

Chers dignes descendants des enfants qu’auraient eu Sherlock Holmes et Miss Marple, ce livre est pour vous !

Ainsi que vos gênes vous y prédisposent, ce détonnant mélange d’humour anglais, de campagne venteuse, pluvieuse so délicieusement british et d’enquêtes menées tambour battant parmi les vieilles filles du village et l’aristocrate du coin devrait vous combler d’aise.

Notre héroïne, Agatha Raisin, a donc décidé sens trop y réfléchir de prendre sa retraite dans les Costwolds après une carrière professionnelle couronnée de succès… Après des années de luttes constantes, de coups bas et de gros contrats, elle n’aspire qu’à un peu de repos et de tranquillité dans un cottage traditionnel, au sein d’une campagne idyllique s’il en est, jugez-en par vous-même :

Résultat de recherche d'images pour "Cotswolds"

Résultat de recherche d'images pour "Cotswolds"

Mais ces façades tranquilles, ces places de village aux arbres séculaires et ces salons à la décoration si surannée où il fait bon prendre le thé peuvent se révéler plus périlleux qu’il ne semble. Et lorsqu’un habitant du village meurt dans des conditions douteuses, notre Agatha Raisin en est convaincue : c’est un meurtre !

Et la voilà qui s’improvise détective, malgré les menaces et les regards noirs de ses voisins et les réprimandes de la police, un peu agacée de voir arriver une amateur en tailleurs et talons aiguille tel un chien dans un  jeu de quilles.

Il faudra à notre héroïne beaucoup d’opiniâtreté et une bonne dose de courage pour mener ses investigations à terme… avant de replonger aussi sec dans le deuxième volume au coeur d’un autre meurtre tout aussi insoluble.

Beaton 3Si vous aimez Agatha Christie et Patricia Wentworth, si la campagne anglaise de Jane Austen vous est chère et que vous êtes sensible à l’humour de PG Wodehouse, foncez, foncez, foncez et procurez-vous rapidement ces excellents romans policiers qui se dévorent d’une traite avec pour seul regret de ne pas avoir acheté l’intégrale avant de commencer le premier tome.

La verve de M.C. Beaton, sa capacité à plonger Miss Raisin dans les situations les plus loufoques ou les plus périlleuses, ses réflexions pince-sans-rire sur les relations de voisinage en pleine campagne anglaise sont un vrai régal et le lecteur se délecte des mésaventures et péripéties qui jalonnent la retraite – loin d’être paisible – de notre énergique quinqua !

Quiche fatale, remède de cheval, ou autre randonnée mortelle sont autant de bons prétextes de retrouver Agatha Raisin, les pittoresques habitants de Carsely et – of course – le séduisant colonel James Lacey.

Les six premiers tomes d’une série qui en compte 28 ont été traduits et publiés chez Albin Michel, et l’on ne peut qu’espérer que la suite paraîtra rapidement !

Bonne lecture !

Anne Souris