En vers et contre tout

L’hiver m’est fleur – Bernard de Ventadour

J’ai une telle joie au coeur,

Elle me dénature tout.

Fleur blanche, incarnat ou pâle,

Me semble froidure.

Image associée

Avec vent et pluie m’appelle l’aventure,

Et s’élève mon chant,

Et s’accroît mon mérite.

J’ai tant d’amour au cœur,

De joie et de douceur,

Que l’hiver m’est fleur,

La neige, verdure.

 

Bernard de Ventadour (ca 1125- ca 1200) fut l’un des plus célèbres troubadours de son temps et un excellent musicien, qui fréquenta la cour brillante d’Aliénor d’Aquitaine avant de terminer sa vie dans un couvent.

Description de cette image, également commentée ci-après

 

7 commentaires sur “L’hiver m’est fleur – Bernard de Ventadour

  1. Bonjour Anne-Souris,
    Merci pour ce merveilleux poème. Je ne connaissais pas Bernard de Ventadour. C’est maintenant chose faite. Je vais aller visiter Internet pour trouver d’autres poèmes. Son métier de trouvère, m’a rappelé le livre de Jeanne Bourin “la chambre des dames,” version édulcorée mais bien agréable du Moyen-Âge.
    Je vous souhaite une bonne journée
    Montaine

    1. Bonjour Montaine, j’espère que vous aimerez autant ses autres poèmes !
      J’ai un bon souvenir de « la chambre des dames » mais cela date et il faudrait que je le relise !

Répondre à Anne Souris Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s