Presque rien...

Alain Mabanckou : «Imposer une couleur de peau dans la création est une forme de ségrégation»

Alain Mabanckou est romancier, poète, éditeur et professeur de littérature francophone à l’Ucla. Directeur artistique du festival «Atlantide. Les mots du monde» et directeur de la collection Points Poésie, il a été, en 2016, le premier écrivain invité sur la chaire de Création artistique du Collège de France.

Il a accordé un entretien au Figaro, disponible pour les abonnés ici. Extraits.

Lire la suite « Alain Mabanckou : «Imposer une couleur de peau dans la création est une forme de ségrégation» »
Presque rien...

Quelle littérature voulons-nous laisser à nos enfants ?

«Quand on est blanc, donc du côté de ceux qui ont exploité les Noirs, on ne peut pas décemment s’approprier l’histoire de l’esclavage»

Aurait-il fallu demander à Victor Hugo des preuves de sa misère, lorsqu’il décrivit Gavroche et en fit un des héros de la littérature française? Aurait-il fallu demander à Hans Peter Richter ses lettres de judaïsme avant qu’il ne fasse entrer Frédéric au panthéon des romans pour la jeunesse? À l’avenir, Amélie Nothomb aura-t-elle encore le droit d’écrire sur le Japon? Si les auteurs doivent être des clones de leurs héros, peut-être qu’alors seul Houellebecq pourra encore sortir des livres…

Lire la suite « Quelle littérature voulons-nous laisser à nos enfants ? »
Au pays des enfants·Presque rien...

Nouveauté ! La Gazette des Bibliovores

Chers parents, chers enseignants, ô grands pourvoyeurs de lectures pour nos têtes blondes, brunes et rousses !

Vos enfants rechignent à lire les livres que vous leur proposez ? Ne vous inquiétez pas, tous les enfants sont semblables et j’ai une solution à vous proposer : la Gazette des Bibliovores.

Lire la suite « Nouveauté ! La Gazette des Bibliovores »
Au pays des enfants·Presque rien...

Petite chronique de la bibliothèque… Le Défi Lecture !

Bonjour !

Pour une fois, je ne vous parlerai pas d’une de mes lectures. Aujourd’hui, je souhaiterais discuter avec vous des lectures des plus jeunes d’entre nous, et même plus spécifiquement, de leur niveau de lecture. Nous avions déjà discuté de la façon dont il était possible de leur transmettre le goût de la lecture, cette fois-ci je passe le cap suivant !

Rassurez-vous, loin de moi l’idée de vous rabâcher les oreilles à coup de « c’était mieux avant » ou « de mon temps, la Comtesse de Ségur était au programme de la moyenne section de maternelle »… Toutefois, en tant que bibliothécaire scolaire, je me pose réellement la question de ce que je propose à lire à mes élèves.

Lire la suite « Petite chronique de la bibliothèque… Le Défi Lecture ! »
Presque rien...

Presque rien…

Bibliothèque chérie,

Toi qui a réuni les livres venant de nos deux univers, témoignages de nos caractères et de nos intérêts.

Toi qui fut enrichie, complétée, diversifiée au fil des années.

Toi qui vit des photos d’enfants, des faire-parts, des empreintes de main en pâte à sel cacher progressivement les tranches des romans.

Bibliothèque chérie,

Il fallut te voir être vidée, voir la moitié des livres disparaître dans des cartons.

Il fallut se souvenir à qui était cet exemplaire de Molière et qui aurait la garde des Enfants du Capitaine Grant.

Il fallut dire adieu aux versions originales de Musset, sans regretter le départ des 17 volumes de l’Ancien Testament format A0.

Bibliothèque chérie,

Il fut ensuite temps de faire la poussière sur tes étagères, de caresser les marques qu’avaient faites les couvertures de cuir.

Il fut temps de se poser et de te regarder, toi, vidée, déboussolée, cabossée.

Il fut temps de réfléchir à ce que j’allais faire de toi.

Bibliothèque chérie,

Tu accueilles désormais tous mes romans, les tristes et les légers, les intelligents et les drôles.

Tu accueilles désormais toutes mes bandes dessinées et tous mes albums, aux vives couleurs et traits rageurs.

Tu accueilles désormais tous les romans de mes quatre petits lecteurs, car ensemble on est plus forts et qu’à nous 5, nous allons refaire de toi la plus belle bibliothèque du monde.

Sursum corda, bibliothèque chérie.

Presque rien...

Ecoute dans la nuit…

Radio Notre Dame

Hier soir, j’étais l’invitée, avec Raphaël Frémont, de Louis-Auxile Maillard, pour son émission « Ecoute dans la nuit », sur Radio Notre-Dame.

2h de direct qui me paraissaient une montagne, et qui se sont écoulées à la vitesse de l’éclair ; un studio au milieu de la nuit et des auditeurs dans la France entière, quel défi !
Mais je dois bien vous l’avouer, je ne faisais pas la fiérote à 21h55…

Lire la suite « Ecoute dans la nuit… »
Au pays des enfants·Presque rien...

Les classiques chez Fleurus

Chers amis lecteurs,

Comment réussir à passionner un enfant et lui donner envie de lire un grand classique de la littérature française ? Comment le faire entrer dans les aventures de Valjean, Quasimodo, Poil-de-Carotte ou encore Tristan et Iseult ?

Questions rhétoriques bien sûr. Car voici une solution qui pourrait bien convenir à ceux d’entre eux que la côté « pavé » rebute.

Lire la suite « Les classiques chez Fleurus »
Presque rien...

Lalibrairie.com

Capture d’écran 2019-03-07 à 20.42.14

Amazon… Grand méchant loup pour les petits commerçants indépendants, formidable plateforme pour les utilisateurs souhaitant recevoir leur commande au plus vite ou sans avoir à faire des kilomètres.

Sujet est controversé s’il en est ! Je me prépare donc et enfile rapidement mon heaume, ma cote de maille et mes jambières et me prépare au combat.

Capture d’écran 2019-03-07 à 21.09.46

Prête. Lire la suite « Lalibrairie.com »

Au pays des enfants·Presque rien...

Petite chronique de la bibliothèque… Harry Potter !

Chers adultes qui faites lire des enfants (les vôtres ou ceux des autres) !

Cette petite chronique de la bibliothèque s’adresse à vous.

Régulièrement, chaque semaine ou presque, un élève arrive, tout mignon du haut de ses 6 ou 7 ans et pose la question fatale…

« Madame, vous avez les Harry Potter ? »

Et lorsque – après avoir pris mon courage à deux mains, consciente du drame que je vais provoquer – je réponds par la négative, son visage se décompose et il réplique (rayer la mention inutile) qu’il a déjà lu les trois premiers / vu la série complète / entendu l’histoire via un grand frère, grande sœur ou cousin au troisième degré.

Certes. Mais ce n’est quand même pas une raison pour commencer à les lire ou prendre le tome suivant trop tôt. Lire la suite « Petite chronique de la bibliothèque… Harry Potter ! »