La liste de mes ennuis·Presque rien...

De l’Harlequinisation des romans modernes…

Mes p’tites souris,

Pas de critique de roman aujourd’hui, même si la diatribe qui suit résulte de mes dernières lectures, à savoir, pour ne pas les nommer : L’Île du Point Nemo de JM Blas de Roblès, Ne lâche pas ma main de M. Bussi et Le retour du capitaine Emmett d’E. Speller.

Soyons très clairs : je ne pense pas être une jeune femme prude aux oreilles particulièrement délicates – même si j’avoue détester les blagues grivoises de mon marin de mari… – mais très honnêtement, j’ai été obligée de sauter des passages entiers des livres ci-dessus tellement j’étais mal à l’aise. Lire la suite « De l’Harlequinisation des romans modernes… »

Presque rien...

Presque rien… Sur presque tout !

mendiant

Arrête-toi, passant, et vois autour de toi.
Vois la misère nue de ces hommes et ces femmes,
Ceux qui n’ont que la rue et finissent parfois,
Par y laisser leur vie et, seuls, y rendre l’âme.

Dans la ville Lumière, haro aux fils de l’ombre !
Ignorons tous ceux qui, sous les porches trop sombres,
Ont installé cartons, sacs et petits trésors,
Comme autant d’amulettes pour conjurer le sort.

Ces Gavroche modernes, à la gouaille moqueuse,
A l’injure facile, à l’allusion scabreuse,
A nos pieds, tendent la main, pour aller boire un pot,
Espèrent un sourire et – pourquoi pas ! – un mot.

Arrête-toi, passant, et vois autour de toi :
Vois ces gueules brisées, ces sourires édentés.
Ne leur retire pas leur ultime fierté,
Celle d’être des Hommes, comme toi, comme moi.

Presque rien...

Presque rien… Sur presque tout !

IMG_4331

Quand du fond du désert monte un cri barbare
Quand malgré les prières il n’y a plus d’espoir
Face à la violence, la haine et leurs horreurs
L’humanité se perd dans une mer de douleur.

Les crimes les plus odieux défilent sous nos yeux
Des femmes et des enfants sont chassés de chez eux
Leurs maris et leurs pères doivent abjurer leur foi
Ou craindre pour leur vie au nom de la Sainte Croix.

Des hommes dont l’unique et simple tort fût
De travailler là-bas, de passer dans la rue,
D’aimer ces paysages et de s’y promener,
Sous les yeux du monde furent décapités.

Quand du fond du désert monte un cri barbare
Je veux de toutes mes forces, malgré eux, encore croire
Croire en l’humanité, sa bonté, sa douceur
Et espérer quitter cette nuit de terreur.

Presque rien...·Sur une île déserte

Presque rien… Sur presque tout !

Bonjour bonjour !

Fans des réseaux sociaux, vous avez peut-être déjà été nominés pour citer vos 10 livres préférés ? Cela a été mon cas il y a quelques jours (merci Alix !), et j’ai vraiment eu du mal à me décider… Mais voilà, c’est fait, et je voulais partager ces dix livres chéris avec vous ! Lire la suite « Presque rien… Sur presque tout ! »

Presque rien...

MERCI !

Chères souris de tous horizons,

J’ai laissé passer la date « officielle » mais voici maintenant un peu plus d’un an que je partage avec vous beaucoup de mes lectures et un peu de mon quotidien… Dans ma grande naïveté, j’avais pensé publier 3 à 4 articles par semaine, et je suis aujourd’hui très fière lorsque j’arrive à en publier un !! Pourtant, vous êtes toujours plus nombreux à venir puiser ici de l’inspiration avant de vous rendre chez votre libraire, et cela me comble de joie !

C’est donc un immense merci que je vous adresse aujourd’hui, à vous tous des quatre coins du monde !

PaysBonne soirée !

Anne Souris

Presque rien...

Presque rien… Sur presque tout !

Bonjour bonjour !

C’est un peu la course en ce moment, et je n’ai pas trop le temps de lire… Surtout que je suis tombée coup sur coup sur deux livres que je n’ai pas aimés du tout, pas terminés, et dont j’hésite à vous parler…

Petit sondage, donc : dois-je ne vous parler que des livres que j’ai aimé et que je vous conseille, ou souhaitez-vous aussi des avis négatifs ?

Et vous, que lisez-vous en ce moment ? N’oubliez pas que si vous voulez partager une lecture avec nous, la page « Du côté de chez vous » vous est grande ouverte ! Vous êtes dans une bibliothèque participative !

Et parce que les livres jouent un rôle immense dans ma vie, et que j’espère transmettre cette passion à mes enfants, voici des moments qui m’ont fait sourire/plaisir, et que je voulais partager avec vous :

IMG_20131225_214103photo1(4)photo1(5)

Bonne journée !

Winnie

Presque rien...

Presque rien… Sur presque tout !

Bonjour !

Un tout petit mot rapide pour vous dire à quel point je suis désolée de ne pas vous donner de conseils de lecture en ce moment mais… je cours après le temps ! Si seulement les journées faisaient 50 heures ou que le sommeil soit inutile…

Je lis en ce moment (3 minutes avant de m’effondrer) « L’envol du héron » de Katharina Hagena, un très bon roman dont je vous parlerai très vite !

Bonne journée !

Anne Souris (un peu – tout petit peu !) débordée en ce moment…

Winnie

Presque rien...

La valse posthume – Carla Bruni

Bruni

C’est au premier temps de la valse que tous les espoirs nous sont permis
Car au premier temps de la valse nous sommes tous en Arcadie.
Dès le second temps de la valse, la terreur de vivre nous saisit
Car dès le second temps de valse, c’en est fait du paradis.
Alors on va, on vient, on rêve ou l’on croit, on aime parfois, on paye, l’on doit,
Alors on cherche, ou l’on trouve selon les cas, mais la valse est toujours là.
C’est au troisième temps de la valse que l’on croit enfin savoir danser,
Mais au troisième temps de la valse, nous voilà tout essoufflés.
C’est au troisième temps de la valse que nos jeux commencent à s’envoler ;
Mais au troisième temps de la valse, la boucle est bouclée.
Alors on ne prend plus rien du bout des doigts, non tout à pleines mains
et on ne lâche pas ;
Alors soudain on s’agenouille et l’on croit, il n’est jamais trop tard
ma foi.
Alors on vit à bout de souffle tout ce qu’on a et on ouvre les yeux, on
ouvre les bras ;
Alors on retourne en douce sur ses pas et la valse, et un deux trois.
Il n’y a que trois temps dans la valse mais ces trois temps-là nous sont acquis ;
Il n’y a que trois temps dans la valse c’est bien court mais c’est ainsi.
Alors à ces trois temps de valse qui ressemblent à ma vie
Je dédie mes erreurs, les soupirs de mon cœur transi.

Une fois n’est pas coutume, je ne vous parlerai pas aujourd’hui d’une de mes lectures mais d’airs qui me trottent dans la tête depuis une semaine. Je n’ai en effet découvert le dernier CD de Carla Bruni qu’il y a quelques jours, et depuis, je n’écoute que ces Little French Songs. Lire la suite « La valse posthume – Carla Bruni »