Au fil de mes lectures

Je voudrais exister – Gabriel de Beauchesne

« Le train frappa à grande vitesse l’entrée du tunnel et fit naître un claquement sourd et net dans le wagon bondé. La surpression provoqua aussitôt une légère vibration de ses tympans. Son esprit se ranima et Brenden sortit de sa torpeur. Il était enfin temps d’entrer en action. Dans quelques minutes, il allait exécuter l’ultime acte qu’il avait prévu pour achever sa vie.« 

Elle et lui. Lui et elle. Lui, petite frappe de banlieue, sans famille, sans attaches, sans instruction, qui se prépare à commettre un attentat dans le RER parisien mais va croiser un jeune garçon au regard clair. Elle, fille adorée d’un père veuf haut fonctionnaire, étudiante consciencieuse, qui cherche à éviter un camarade de fac pénible et va faire une rencontre violente, dans un parc, de nuit. Lire la suite « Je voudrais exister – Gabriel de Beauchesne »

Au fil de mes lectures

L’orangeraie – Larry Tremblay

TremblayBonjour bonjour, chères petites souris si patientes !!

Après ce très long silence, me voici de retour pour vous parler d’un livre que j’avais lu aux dernières vacances et qui m’avait énormément marqué.

« Si Amed pleurait, Aziz pleurait aussi. Si Aziz riait, Amed riait aussi. Les gens disaient pour se moquer d’eux : ‘Plus tard ils vont se marier.’ Leur grand-mère s’appelait Shahina. Avec ses mauvais yeux, elle les confondait tout le temps. Elle les appelait ses deux gouttes d’eau dans le désert. Elle disait : ‘Cessez de vous tenir par la main, j’ai l’impression de voir double.’ Elle disait aussi : ‘Un jour, il n’y aura plus de gouttes, il y aura de l’eau, c’est tout.’ Elle aurait pu dire : ‘Un jour, il y aura du sang, c’est tout.' »

L’histoire d’Amed et Aziz, c’est l’histoire de deux enfants dans un pays en guerre. Un pays qui n’est jamais nommé mais dans lequel deux peuples se battent pour une même terre, un pays dans lequel des bombes peuvent tomber sur les maisons, tuant ainsi des êtres chers, un pays dans lequel des hommes peuvent arriver en jeep et demander le sacrifice d’un des garçons, parce qu’il connaît le chemin à travers la montagne, le chemin qui mène à l’ennemi, celui qu’il faudra emprunter pour apporter la mort et la destruction dans l’autre camp. Lire la suite « L’orangeraie – Larry Tremblay »