Au fil de mes lectures

La séance – John Harwood

Harwood« Je n’aurais jamais commencé les séances si ma soeur Alma avait survécu. Elle mourut de la scarlatine, peu après son deuxième anniversaire. J’avais cinq ans. J’ai gardé très peu de souvenirs de l’époque où elle était encore en vie : maman fait sauter Alma sur ses genoux et chante comme elle ne chantera plus jamais ; je déchiffre à haute voix mon abécédaire pendant que maman balance le berceau d’Alma du pied ; je marche à côté d’Annie, notre nounou, elle pousse le landau devant l’hôpital des Enfants-Trouvés et je me tiens au cadre.« 

Voilà encore un livre, chères petites souris, que j’avais acheté à cause de sa superbe couverture poétique, qui rappelle les gravures en ombres chinoises du début du XIXe. Mais une fois commencé, ce n’est plus pour sa couverture qu’on ne lâche pas le livre, mais bien pour l’intrigue elle-même ! Lire la suite « La séance – John Harwood »

About Jane·Au fil de mes lectures

La veuve Barnaby – Frances Trollope

Trollope« Miss Martha Compton et sa soeur miss Sophy étaient, il y a vingt-cinq ans, les principales beautés de la jolie ville de Silverton, dans le Devon. Leur père, le révérend Josiah Compton, était un homme extrêmement digne, bien qu’on le distinguât davantage pour son caractère égal que pour l’éclat de ses talents ou la profondeur de son érudition. Il était le fils d’un petit propriétaire terrien, établi près de Silverton, qui cultivait son propre patrimoine de 300 hectares avec zèle et habileté et dont la principale ambition dans la vie était de voir son fils unique, Josiah, avoir le privilège de porter le préfixe Rev. devant son nom. »

Me voilà de retour de vacances, chers souris et rats de bibliothèque ! Et comme à chaque fois, je vais vous dire que je suis désolée de vous avoir laissés aussi longtemps sans article, tout en étant très heureuse d’avoir fait une vraie coupure. Alors, pour me faire pardonner, je vous offre mon plus joli souvenir de vacances : le lever de soleil dans le jardin, sur les vignes et le cèdre.

cèdre Lire la suite « La veuve Barnaby – Frances Trollope »

Au fil de mes lectures

Quand j’étais Jane Eyre – Sheila Kohler

Kohler« Il est réveillé par le grattement d’un crayon sur du papier : le bruit perce l’obscurité. Il est allongé sur le dos, immobile, aux aguets. ses oreilles se tendent comme une puissante voilure déployée. Le monde ne l’atteint que par des sons, qu’il trouve trop rares.« 

Serait-ce du ténébreux et impressionnant Mr. Rochester dont il s’agit là ? Ce roman serait-il une suite, ou une adaptation du célèbre roman de Charlotte Brontë, à l’image de tous ces romans écrits en se basant sur l’oeuvre de Jane Austen ? Lire la suite « Quand j’étais Jane Eyre – Sheila Kohler »

Au fil de mes lectures

Un intérêt particulier pour les morts – Ann Granger

Granger« Telle une vieille dame desserrant son corset, la locomotive émit un long soupir, puis elle enveloppa tout et tout le monde dans un linceul de vapeur et de fumée. La nuée tourbillonna autour du quai et monta jusqu’au plafond de la gare où elle resta piégée. L’odeur de soufre me ramena à mon enfance, dans la cuisine de Mary Newling un matin où j’étais chargée d’écaler des œufs durs.« 

Et dire que je m’étais fixé comme objectif de publier trois articles par semaine lorsque j’ai commencé à écrire ce blog… Et les jours passent sans que j’ai une minute pour me poser et vous parler de tous les livres que je souhaiterais partager avec vous ! Mais me voilà à nouveau, pour vous parler cette fois-ci d’un excellent roman policier se déroulant à Londres à la fin du XIXe siècle. Lire la suite « Un intérêt particulier pour les morts – Ann Granger »

Au fil de mes lectures

La Bienfaitrice – Elizabeth von Arnim

Arnim« Lorsqu’Anna Estcourt atteignit l’âge de vingt-cinq ans et commença à se demander si les plaisirs de la vie en contrebalançaient les tracas, une chose extraordinaire se produisit. « 

Voici le fameux livre que j’ai partagé avec vous pour ma  #VendrediLecture. Un excellent roman, très bien écrit, au dénouement certes attendu, mais très très agréable à lire ! Lire la suite « La Bienfaitrice – Elizabeth von Arnim »

About Jane

Pourquoi Jane Austen est la meilleure

revue des deux mondesMes p’tites souris, aujourd’hui ce n’est pas un roman ou une biographie ou tout autre livre que je vais vous recommander, mais une revue, ou plus exactement LA revue la plus ancienne d’Europe, la Revue des Deux Mondes, qui nous offre aujourd’hui un excellent dossier sur Jane Austen.

« Il est très possible que le fait de consacrer un numéro de la Revue des Deux Mondes à Jane Austen soit considéré comme légèrement désinvolte. La planète n’est-elle pas en train d’exploser ? Les corrompus de tout poil ne sont-ils pas l’objet d’une colère universelle ? Margaret Thatcher, qui vient de mourir, ne continue-t-elle pas de tempêter d’outre-tombe, à la vue d’une Europe si incapable de parler haut et fort ? Lire la suite « Pourquoi Jane Austen est la meilleure »

Au fil de mes lectures

Miss Mackenzie – Anthony Trollope

Trollope« Il me faut, je le crains, imposer à mon lecteur quelque détails relatifs aux premières années de Miss Mackenzie, détails dont le récit sera ennuyeux, mais que je ferai aussi court que possible. Son père, qui dans sa jeunesse avait quitté l’Écosse pour Londres, avait passé toute sa vie à servir son pays. Il était devenu employé à Somerset House quand il mourut à l’âge de soixante ans. Il suffira de dire à son propos que sa femme était morte avant lui et qu’en mourant, il laissait derrière lui deux fils et une fille. »

Connaissiez-vous Trollope, mes petites souris savantes ? Moi non, et c’était une erreur ; figurez-vous que cet – selon moi – illustre inconnu est en fait un vrai mythe littéraire de la période victorienne ! Tolstoï, Queneau, Henry James ou P.D. James figurent parmi ses admirateurs inconditionnels, ainsi que votre humble servante, dorénavant ! Lire la suite « Miss Mackenzie – Anthony Trollope »

Au fil de mes lectures

Nord et Sud – Elizabeth Gaskell

Gaskell« Edith ! murmura Margaret, Edith ! » Mais, ainsi que s’en doutait Margaret, Edith s’était endormie. Pelotonnée sur le sofa dans le petit salon de Harley Street, elle offrait un charmant spectacle avec sa robe de mousseline blanche et ses rubans bleus. Si Titiana avait jamais été vêtue de mousseline blanche avec des rubans bleus et s’était endormie sur un sofa de damas rouge, on aurait pu confondre Edith avec elle. »

Bon, mes fidèles petites souris, tout d’abord pardon de vous avoir délaissées si longtemps ! Notre WE pascal fut alsacien, paisible, reposant, et loin de TOUT écran ! Le bonheur.

Alors, Nord et Sud… Par où commencer ? Lire la suite « Nord et Sud – Elizabeth Gaskell »

Sur une île déserte

Pelham Grenville Wodehouse

Wodehouse2Aaaah, Wodehouse, mes p’tites souris, Wodehouse, c’est… C’est…

C’est comme si toute l’absurdité, toute l’ironie, tout le comique du monde se retrouvaient dans des romans. C’est comme si toute la gentry et l’aristocratie britannique étaient devenus fous, doucement illuminés ou carrément frappés ! « D’aucuns, en France, tiennent Wodehouse pour un écrivain mineur au motif qu’il n’ennuie personne avec des confidences sur les abysses de son moi intime. C’est un préjugé entretenu sans doute par les laboratoires pharmaceutiques pour soutenir le marché des antidépresseurs. » (C. de Beketch) Lire la suite « Pelham Grenville Wodehouse »