Presque rien...

Presque rien… Sur presque tout !

Chères p’tites souris,

Il existe sur Twitter un compte super, @VendrediLecture, qui a développé un concept fort sympa, comme son nom l’indique : chaque vendredi, on partage ses lectures !

Et si on s’y mettait ici aussi ? Le principe est simple : en commentaire, vous indiquez le titre et l’auteur du livre que vous êtes en train de lire, cela donnera peut-être des idées à d’autres !

Pour moi, c’est « L’archer tirant contre le soleil », de Toyohiko Kagawa.

Bonne #VendrediLecture !

Anne Souris

Winnie

Au fil de mes lectures

Une pincée de terre et de mer – Dina Nayeri

Nayeri« Voici tout ce dont Saba Hafezi se souvient du jour où sa mère et sa soeur jumelle sont parties à jamais, peut-être en Amérique, peut-être ailleurs, vers une destination encore plus lointaine et inaccessible. Si vous lui demandiez de se le remémorer, elle assemblerait grossièrement tous les morceaux comme autant d’images embrouillées et enchâssées entre elles, des séquences désordonnées arrachées à deux belles journées dans la province du Gilan, qui flotteraient quelque part au cours de son onzième anniversaire.« 

Ca fait un certain temps depuis mon dernier article, mes p’tites souris, et devinez pourquoi ?! Tout simplement parce que j’étais plongée dans ce livre, complètement absorbée par l’histoire de cette jeune fille iranienne, Saba, un récit à plusieurs voix qui vous envoûte comme un conte des mille et une nuits moderne. Lire la suite « Une pincée de terre et de mer – Dina Nayeri »

Au fil de mes lectures

Clair de femme – Romain Gary

Gary« Je descendais du taxi et la heurtai, avec ses paquets, en ouvrant la portière : pain, oeufs, lait se répandirent sur le trottoir – et c’est ainsi que nous nous sommes rencontrés, sous la petite pluie fine qui s’ennuyait. Elle devait avoir mon âge, à quelques années près. Un visage qui semblait avoir attendu les cheveux blancs pour réussir ce que la jeunesse et l’agrément des traits n’avaient fait qu’esquisser comme une promesse. Elle paraissait essouflée, comme si elle avait couru et craint d’arriver trop tard. Je ne crois pas aux pressentiments, mais il y a longtemps que j’ai perdu foi en mes incroyances. »

Certes, en commençant un roman de Romain Gary, je m’attendais à une bonne expérience littéraire, mais à ce point ! Certainement pas. Un superbe roman – ah, le style inimitable et si poétique de Gary ! – sur la vie, la mort, l’amour et la fidélité : l’amour que se portaient Michel et Yannik, la promesse que cet amour survive au décès de Yannik, même s’il doit pour cela se poursuivre à travers une autre femme : « la plus cruelle façon de m’oublier, ce serait de ne plus aimer« . Cette autre femme que Michel bouscule dans la rue, et à qui il va s’accrocher comme à une bouée de sauvetage afin de ne pas passer seul La Nuit, cette nuit au cours de laquelle Yannik va mourir. Lire la suite « Clair de femme – Romain Gary »

Au fil de mes lectures·Au pays des enfants·Dessine-moi un mouton

Dessine-moi… Boiry

Boiry 9Voici des images qui vont sans doute réveiller en vous des souvenirs, chères petites souris. Pour tous ceux d’entre vous qui lisaient les J’aime Lire, chez eux ou à l’école, son coup de crayon ne vous est pas inconnu, et vous retrouverez avec émotion, je l’espère, la douceur et la poésie de ses dessins. Lire la suite « Dessine-moi… Boiry »

Au fil de mes lectures

La clôture des merveilles – Lorette Nobécourt

cloture-merveilles« Ce matin-là tiède et pourtant venteux, au bord de pleuvoir, venteux pour H., au bord de pleurer, devant le saule qu’elle ne reverra plus, ni le puits dans la cour, ce matin-là, et quel vent du nord lui bat ainsi les cheveux et la cape, un instant les yeux levés vers le ciel, au moment de franchir le seuil, aperçu la masse sombre des arbres dans la clarté de la lumière – octobre -, et peut-être sont-ils immobiles comme les nuages suspendus qui laissent passer cet éclat soudain de soleil dans ses cheveux, et seul peut-être est-ce le vent de son coeur qui de sa peine lui bat les flancs ? Un de ces matins d’octobre comme H. n’en connaîtra jamais plus, avec sa petite main de huit années posée sur l’encolure de ce cheval qu’elle aime depuis toute sa vie. »

Voici une curieuse expérience littéraire : en farfouillant chez mon libraire, à la recherche de quelque chose à me mettre sous la dent (il n’y avait plus que 2-3 livres sur ma table de nuit, je frissonnais à chaque fois que je la voyais si vide, la pauvre…), voici-t-y pas que je tombe sur cet ouvrage, sur un personnage dont je me souvenais vaguement pour avoir entendu son nom lors de mes études… Vous connaissez mon goût pour les biographies : le livre a aussitôt rejoint la pile que j’avais déjà dans les bras ! Lire la suite « La clôture des merveilles – Lorette Nobécourt »

Au fil de mes lectures

Miss Mackenzie – Anthony Trollope

Trollope« Il me faut, je le crains, imposer à mon lecteur quelque détails relatifs aux premières années de Miss Mackenzie, détails dont le récit sera ennuyeux, mais que je ferai aussi court que possible. Son père, qui dans sa jeunesse avait quitté l’Écosse pour Londres, avait passé toute sa vie à servir son pays. Il était devenu employé à Somerset House quand il mourut à l’âge de soixante ans. Il suffira de dire à son propos que sa femme était morte avant lui et qu’en mourant, il laissait derrière lui deux fils et une fille. »

Connaissiez-vous Trollope, mes petites souris savantes ? Moi non, et c’était une erreur ; figurez-vous que cet – selon moi – illustre inconnu est en fait un vrai mythe littéraire de la période victorienne ! Tolstoï, Queneau, Henry James ou P.D. James figurent parmi ses admirateurs inconditionnels, ainsi que votre humble servante, dorénavant ! Lire la suite « Miss Mackenzie – Anthony Trollope »

Au fil de mes lectures·La vie des autres

L’affaire des poisons – Jean-Christian Petitfils

Petitfils« En 1679, à l’apogée du règne de Louis XIV, en un siècle réputé pour son sens de la mesure, de la raison, mais aussi pour sa foi profonde – le siècle de Descartes et de Pascal -, dont on admire les splendeurs et le raffinement des clairs ordonnancements, un siècle où les Lettres et les Arts brillent d’un éclat incomparable, éclatait, par un surprenant contraste, l’une des plus vastes et des plus sordides affaires criminelles de tous les temps.« 

A son habitude, Jean-Christian Petitfils nous offre là un excellent livre ! Biographe hors pair, il ne nous raconte pas ici la vie d’un de nos rois, de leurs courtisans ou de leurs maîtresses, mais nous entraîne avec passion au cœur d’une procédure judiciaire qui aura duré 3 ans et éclaboussé jusqu’aux marches du trône. Lire la suite « L’affaire des poisons – Jean-Christian Petitfils »

Au fil de mes lectures·Au pays des enfants·Dessine-moi un mouton·Sur une île déserte

Le Petit Prince – Antoine de Saint-Exupéry

5.0.2« S’il vous plaît… dessine-moi un mouton ! »

Avril 1943-avril 2013 : depuis 70 ans, tous les jours, des petits et des grands enfants découvrent ce texte merveilleux, l’histoire de la rencontre de ce petit garçon tombé du ciel et de l’auteur, qui, suite à une panne, s’était retrouvé « à mille milles de toute terre habitée […], bien plus isolé qu’un naufragé sur un radeau au milieu de l’océan. » Lire la suite « Le Petit Prince – Antoine de Saint-Exupéry »

Au fil de mes lectures

Le Château de Verre – Jeannette Walls

Walls« Je me demandais dans le taxi si je n’étais pas trop habillée pour la soirée quand j’ai aperçu maman en train de fouiller dans une benne à ordures. La nuit venait juste de tomber. Les bourrasques de vent du mois de mars balayaient la fumée s’échappant des soupiraux et les passants marchaient vite, le col relevé. J’étais bloquée dans les embouteillages à deux rues de la réception ou j’étais attendue. Maman était à cinq mètres. Elle s’était entouré les épaules de chiffons pour se préserver de la fraîcheur printanière et faisait son choix dans la poubelle pendant que son chien, un terrier croisé noir et blanc, jouait à ses pieds. »

Avez-vous passé un bon congé de fin de semaine, mes p’tites souris chéries ? Moi oui ! Et en particulier grâce à ce livre. Bon, grâce au soleil aussi. Mais surtout grâce à ce livre, qu’une amie m’avait conseillé, pour faire un parallèle avec Tom, petit Tom. Quelle excellente idée elle a eu ce jour-là !!! Lire la suite « Le Château de Verre – Jeannette Walls »

Presque rien...

Spleen – Charles Baudelaire

Boudin
Coup de vent devant Frascati – E. Boudin

Quand le ciel bas et lourd pèse comme un couvercle
Sur l’esprit gémissant en proie aux longs ennuis,
Et que de l’horizon embrassant tout le cercle
Il nous verse un jour noir plus triste que les nuits ;

Quand la terre est changée en un cachot humide,
Où l’Espérance, comme une chauve-souris,
S’en va battant les murs de son aile timide
Et se cognant la tête à des plafonds pourris ;

Quand la pluie étalant ses immenses traînées
D’une vaste prison imite les barreaux,
Et qu’un peuple muet d’infâmes araignées
Vient tendre ses filets au fond de nos cerveaux,

Des cloches tout à coup sautent avec furie
Et lancent vers le ciel un affreux hurlement,
Ainsi que des esprits errants et sans patrie
Qui se mettent à geindre opiniâtrement.

– Et de longs corbillards, sans tambours ni musique,
Défilent lentement dans mon âme ; l’Espoir,
Vaincu, pleure, et l’Angoisse atroce, despotique,
Sur mon crâne incliné plante son drapeau noir.