Au fil de mes lectures

Agatha Raisin – M.C. Beaton

Beaton 2

« Mrs Agatha Raisin était assise à son bureau désormais vide de South Molton Street, dans le quartier de Mayfair, à Londres. De la réception lui parvenait le bourdonnement des conversations et le tintement des verres du personnel qui s’apprêtait à lui faire ses adieux. Car Agatha prenait une retraite anticipée. Elle avait bâti son agence de relations publiques au prix de longues années de dur labeur, laissant loin derrière elle la petite fille d’ouvriers de Birmingham qu’elle était autrefois. Elle avait survécu à un mariage malheureux dont elle était sortie meurtrie, certes, mais aussi déterminée à réussir dans la vie. Les efforts qu’elle avait déployés dans son travail tendaient tous à la réalisation d’un rêve : un cottage dans les Costwolds. »

Chers dignes descendants des enfants qu’auraient eu Sherlock Holmes et Miss Marple, ce livre est pour vous ! Lire la suite « Agatha Raisin – M.C. Beaton »

Au fil de mes lectures

Je vous écris dans le noir – Jean-Luc Seigle

SeigleBonjour chères petites souris !

Laissez-moi tout d’abord vous souhaiter une EXCELLENTE année 2017 puisque je le peux encore pendant quelques heures ! Qu’elle vous procure, à vous et vos proches, énormément de joie et de réussites. Qu’elle soit aussi une année riche en lectures qui vous transporteront d’est en ouest, vous plongeront dans les mondes les plus fantastiques qui soient et qui vous feront passer d’une seconde à l’autre du rire aux larmes !

Je suis absolument confuse d’avoir laissé passer deux mois sans rien publier, alors que j’aurais tant de lectures à partager avec vous… J’ai vraiment honte de délaisser ainsi ce blog ! Mais l’équation « travail à plein temps + 4 enfants de moins de 10 ans » est très clairement égale à « pas beaucoup de temps libre pour venir ici » !! Ma résolution pour 2017 sera donc de reprendre le fil de ma bibliothèque idéale avec un peu plus de régularité, quitte à abandonner mes enfants au fond d’une forêt pleine d’ogres et de sorcières en les ayant toutefois pourvus auparavant de quelques petits cailloux blancs…

Mais revenons-en à ce livre lu il y a maintenant plusieurs semaines mais qui m’a tellement marquée qu’il me hante encore.

« J’aime la langue arabe. Je ne comprends pas ce que les femmes marocaines disent en bas dans la rue, pas plus que je ne comprenais le langage des oiseaux quand petite fille mon père m’obligeait à le suivre à la chasse ; pourtant leurs chants me rassuraient. Un jour, ne sachant pas comment expliquer ce phénomène à mon père, je finis par lui dire que les oiseaux me parlaient. Il me répondit que j’avais trop d’imagination, comme toutes les filles, et que l’imagination était une forme de mensonge. »

J’ai été profondément marquée par ce livre très dur, que j’ai lu d’une traite en une soirée mi-décembre, ne réussissant pas à le lâcher jusqu’au dernier mot de la dernière page et que j’ai beaucoup de mal à digérer. Lire la suite « Je vous écris dans le noir – Jean-Luc Seigle »