Sur une île déserte

Pelham Grenville Wodehouse

Wodehouse2Aaaah, Wodehouse, mes p’tites souris, Wodehouse, c’est… C’est…

C’est comme si toute l’absurdité, toute l’ironie, tout le comique du monde se retrouvaient dans des romans. C’est comme si toute la gentry et l’aristocratie britannique étaient devenus fous, doucement illuminés ou carrément frappés ! « D’aucuns, en France, tiennent Wodehouse pour un écrivain mineur au motif qu’il n’ennuie personne avec des confidences sur les abysses de son moi intime. C’est un préjugé entretenu sans doute par les laboratoires pharmaceutiques pour soutenir le marché des antidépresseurs. » (C. de Beketch) Lire la suite « Pelham Grenville Wodehouse »