En vers et contre tout

Tant que mes yeux pourront larmes épandre – Louise Labé

LabéTant que mes yeux pourront larmes épandre

A l’heur passé avec toi regretter,

Et qu’aux sanglots et soupirs résister

Pourra ma voix, et un peu faire entendre ;

Tant que ma main pourra les cordes tendre

Du mignard luth, pour tes grâces chanter ;

Tant que l’esprit se voudra contenter

De ne vouloir rien fors que toi comprendre,

Je ne souhaite encore point mourir. Lire la suite « Tant que mes yeux pourront larmes épandre – Louise Labé »