Au fil de mes lectures

Miss Mackenzie – Anthony Trollope

Trollope« Il me faut, je le crains, imposer à mon lecteur quelque détails relatifs aux premières années de Miss Mackenzie, détails dont le récit sera ennuyeux, mais que je ferai aussi court que possible. Son père, qui dans sa jeunesse avait quitté l’Écosse pour Londres, avait passé toute sa vie à servir son pays. Il était devenu employé à Somerset House quand il mourut à l’âge de soixante ans. Il suffira de dire à son propos que sa femme était morte avant lui et qu’en mourant, il laissait derrière lui deux fils et une fille. »

Connaissiez-vous Trollope, mes petites souris savantes ? Moi non, et c’était une erreur ; figurez-vous que cet – selon moi – illustre inconnu est en fait un vrai mythe littéraire de la période victorienne ! Tolstoï, Queneau, Henry James ou P.D. James figurent parmi ses admirateurs inconditionnels, ainsi que votre humble servante, dorénavant ! Lire la suite « Miss Mackenzie – Anthony Trollope »