Au fil de mes lectures

Je voudrais exister – Gabriel de Beauchesne

« Le train frappa à grande vitesse l’entrée du tunnel et fit naître un claquement sourd et net dans le wagon bondé. La surpression provoqua aussitôt une légère vibration de ses tympans. Son esprit se ranima et Brenden sortit de sa torpeur. Il était enfin temps d’entrer en action. Dans quelques minutes, il allait exécuter l’ultime acte qu’il avait prévu pour achever sa vie.« 

Elle et lui. Lui et elle. Lui, petite frappe de banlieue, sans famille, sans attaches, sans instruction, qui se prépare à commettre un attentat dans le RER parisien mais va croiser un jeune garçon au regard clair. Elle, fille adorée d’un père veuf haut fonctionnaire, étudiante consciencieuse, qui cherche à éviter un camarade de fac pénible et va faire une rencontre violente, dans un parc, de nuit. Lire la suite « Je voudrais exister – Gabriel de Beauchesne »

Au fil de mes lectures

Khalil – Yasmina Khadra

« Paris, Ville lumière. Qu’un seul de ses lampadaires s’éteigne, et le monde entier se retrouve dans le noir. Nous étions quatre kamikazes ; notre mission consistait à transformer la fête au Stade de France en un deuil planétaire. Serrés dans la voiture qui nous transportait à vive allure sur l’autoroute, nous ne disions rien.« 

« Alors, il est comment le dernier Khadra ? » Lire la suite « Khalil – Yasmina Khadra »

De la page à l'écran

Ce que le jour doit à la nuit

Ce que le jour doit à la nuitDans la foulée de l’Attentat de Yasmina Khadra, j’ai enfin sauté le pas et loué le film « Ce que le jour doit à la nuit ». Pourquoi sauté le pas ? Tout simplement parce que la période et le contexte traités me semblaient brûlants et je redoutais une approche simpliste de la colonisation et décolonisation de l’Algérie.

Mais après la lecture de l’Attentat, grâce à laquelle j’ai découvert un auteur pondéré, à l’intelligence vive, porté par une honnêteté qui lui fait reconnaître les qualités, les défauts et surtout les motivations les plus profondes de chacun des opposants qui se confrontent, là en Israël, ici en Algérie, je me suis laissée convaincre de regarder le film, espérant y retrouver cette impartialité que j’avais tant appréciée dans l’Attentat. Lire la suite « Ce que le jour doit à la nuit »

Au fil de mes lectures

L’Attentat – Yasmina Khadra

Khadra« Je ne me souviens pas d’avoir entendu de déflagration. Un sifflement, peut-être, comme le crissement d’un tissu que l’on déchire, mais je n’en suis pas sûr. Mon attention était détournée par cette sorte de divinité autour de laquelle essaimait une meute d’ouailles alors que sa garde prétorienne tentait de lui frayer un passage jusqu’à son véhicule. « Laissez passer, s’il vous plaît. S’il vous plaît, écartez-vous. » Les fidèles se donnaient du coude pour voir le cheikh de plus près, effleurer un pan de son kamis.« 

C’est la rentrée, et me voilà revenue pour de bon, mais pas avec le plus gai des livres j’en ai bien peur… Voici cependant un roman superbe, que j’ai dévoré d’une traite, et qui m’a longtemps hantée – et me hante toujours. Lire la suite « L’Attentat – Yasmina Khadra »