Au pays des enfants·Presque rien...

Petite chronique de la bibliothèque… Le Défi Lecture !

Bonjour !

Pour une fois, je ne vous parlerai pas d’une de mes lectures. Aujourd’hui, je souhaiterais discuter avec vous des lectures des plus jeunes d’entre nous, et même plus spécifiquement, de leur niveau de lecture. Nous avions déjà discuté de la façon dont il était possible de leur transmettre le goût de la lecture, cette fois-ci je passe le cap suivant !

Rassurez-vous, loin de moi l’idée de vous rabâcher les oreilles à coup de « c’était mieux avant » ou « de mon temps, la Comtesse de Ségur était au programme de la moyenne section de maternelle »… Toutefois, en tant que bibliothécaire scolaire, je me pose réellement la question de ce que je propose à lire à mes élèves.

En effet, lorsque je suis arrivée dans l’école où je travaille, les romans considérés comme des classiques de la littérature jeunesse prenaient la poussière sur les étagères. Non pas parce que les enfants ne lisent plus : quand on voit le foisonnement de nouveautés dans les librairies, il est très clair que les enfants lisent. Mais ils ne lisent plus les romans que nous connaissions.

La question est donc la suivante : faut-il s’en réjouir ou le déplorer ? D’un point de vue professionnel, je me réjouis de pouvoir proposer des romans, albums ou BD récents de très grande qualité à mes petits lecteurs et les voir les dévorer, en parler, se les prêter. En vrac me viennent à l’esprit Le Château des étoiles, Chrétiens des Catacombes, Un tigre dans le jardin, les disciples invisibles, Quelle épique époque opaque ou Les enfants de la résistance.

Mais je suis la première à dire qu’il serait dommage que les intemporels de la littérature passent aux oubliettes et surtout à penser que nous pouvons continuer à faire preuve d’une certaine exigence envers les enfants quant au niveau de leurs lectures. Quand j’entends qu’on demande à des élèves de lire un roman de Roald Dahl pour l’entrée en 5e, je suis – certes – ravie que ceux qui ne connaissent pas encore ce génialissime auteur le découvrent mais également atterrée de voir qu’on ne cherche pas à pousser un peu plus les enfants.

C’est mue par cette inspiration que j’ai créé pour mes élèves l’année dernière un « Défi Lecture » et que je le renouvelle cette année : le but est de s’appuyer sur l’attrait des enfants pour les défis et compétitions et de les pousser à se challenger eux-même.

Aucune rivalité entre eux : d’abord, chacun est libre de participer ou non et chacun peut s’arrêter en cours de Défi s’il est satisfait du niveau auquel il est arrivé. Il s’agit simplement de se prouver à soi-même qu’on est capable de lire des livres un peu plus épais ou un peu plus complexes que d’habitude.

Il n’y a bien sûr aucune note et ce Défi ne figure pas dans leurs bulletins ! Je vérifie juste, avec 2-3 questions quand ils me rapportent le livre, qu’ils l’ont lu et compris. Pour chaque niveau de lecture (médaille de bronze, médaille d’argent, médaille d’or et Champion de lecture), il y a cinq livres à lire : les styles sont très variés car je veux justement que mes élèves puissent découvrir ce qu’ils aiment à travers ce challenge littéraire. Je leur permets ainsi de lire du fantastique, des romans policiers, des BD, des romans historiques… en espérant développer leur curiosité ! Et une fois qu’ils ont lu les cinq livres, ils remportent la médaille (sous forme de diplôme en papier) et peuvent passer au niveau supérieur. Vous verriez alors leurs sourires et la fierté qu’ils ont de repartir avec ce beau diplôme !

Et en effet, je peux leur dire lorsqu’ils arrivent au terme du Défi, en toute sincérité, que lire « Un Bon Petit Diable » à 8 ans ou « Bilbo le Hobbit » à 10 ans, c’est vraiment être un champion de lecture !

Et vous, arrivez-vous à pousser vos enfants à sortir de leur zone de confort ?

Anne-Sophie

7 commentaires sur “Petite chronique de la bibliothèque… Le Défi Lecture !

  1. Un énorme merci Anne-Sophie pour ces listes…quelle merveille…en avez-vous fait pour le collège? Je vais taper dans la liste de CM2 pour ma 6eme mais si vous avez une liste pour les années de collège je suis preneuse avec joie…à mon grand regret car je suis une lectrice passionnée sur mes cinq enfants seul mon aîné a tout de suite adoré lire et en visant de la qualité…aujourd’hui mes quatre garçons sont majeurs et sur les trois plus jeunes seul un lit régulièrement des livres les deux autres se contentent de BD (du coup je vise de très bonnes BD qui les élèvent donc beaucoup d’historiques car ils sont passionnés par cette matière ou des romans mis en BD)…ma fille ne lit qu’avec moi c’est à dire que je commence un chapitre et elle le termine ce qui n’est pas génial à 11 ans je le conçois! Bon un peu démunie sur ce plan là d’où mon admiration pour toutes vos propositions!

    1. Bonjour Corinne ! Je suis bibliothécaire en primaire et me suis donc arrêtée au CM2…
      Bon courage à vous, un jour vos enfants trouveront le style qui leur plait !

  2. Chère Anne-Souris,

    Merci de partager vos doutes avec les lecteurs de votre blog. Je partage vos sentiments.

    J’ai découvert madame de Sévigné en CE2. Je me souviens que lire ses lettres était un bonheur. J’y ai appris l’humour (“ Je m’en vais vous mander la chose la plus étonnante, le plus merveilleuse…” edition 1846/ Lettre 20), l’art des récits bien rythmés (“ Ils passaient au travers de Nanterre, tra,tra,tra; ils rencontrent un homme à cheval gare, gare! ” Edition 1846/Lettre123), et les affaires qui secouaient le Grand Siècle comme les malheurs du surintendant Fouquet et les vilenies de la Brinvilliers. Le petit classique long et mince ourlé de feuilles en grisaille a accompagné mes années de primaire, puis de Lycée. Je le revois traîner sur mon bureau, le coin des pages un peu feutré pour avoir été trop tourné.
    Nous avions aussi un livre de lecture avec une compilation d’extraits de qualité. Je me souviens d’un très beau texte sur la chasse de Maurice Genevoix, des dialogues de bêtes de Colette … Ces textes m’ont fait découvrir la beauté de la littérature, grâce à cette formation je suis exigeante dans le choix de mes lectures.

    Je suis enseignante dans une école bilingue. Nos élèves attaquent leur rentrée en 6 ième par la lecture de “ la sixième ” de Susie Morgenstern ! Ça me désole. Je me souviens avoir commencé ma classe de sixième avec “ l’enfant et la rivière ” d’Henri Bosco.

    Félicitations pour votre initiative qui est de faire connaître et apprécier une belle littérature à nos enfants.

    Je vous envoie toutes mes bonnes pensées.

    Montaine

    1. Chère Montaine, on sent l’amour des beaux mots dans vos souvenirs… Et c’est cela que j’espère créer chez mes élèves : ces livres qui nous ont marqué enfant et qui nous accompagne encore à l’âge adulte (d’où dans la liste que je propose à mes élèves « le tigre dans la théière », découvert à 6 ans…). Bonne journée !

  3. Chère Anne-Souris,
    Merci de votre réponse. Je ne connais pas « le tigre dans la théière », mais je vais y remédier sous peu. Cependant, à l’époque où j’étais parisienne, j’allais prendre le thé et me régaler d’un gâteau au chocolat au « Loire dans la théière », adorable salon de thé du Marais, quartier cher à madame de Sévigné.
    Je vous envoie toutes mes bonnes pensées
    Montaine

  4. Bonjour Anne-Sophie,
    Ma fille Victoire, qui est en CE2 et aime beaucoup les petits aventuriers, tenait à vous dire qu’elle a relevé avec succès le défi de lire « un bon petit diable » même si cela n’a pas été facile.
    Bonne journée.

Répondre à Corinne Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s